Remboursement des spécialistes: nos conseils

1. Remboursement dermatologue

Spécialiste souvent onéreux, on ne peut éviter d’aller chez le dermatologue lors d’une affection grave de la peau. En fait, le dermatologue ne s’occupe pas seulement de notre peau, mais soigne également les ongles, les cheveux et les poils. Vu que son domaine d’activités est assez large, vu qu’il traite aussi les organes génitaux et les muqueuses de la bouche, il est utile de savoir que la Sécurité sociale ne peut prendre en charge des soins à des fins esthétiques. Pour que la Sécurité Sociale puisse rembourser les frais au meilleur taux, il faut que ces consultations entrent dans un parcours de soins coordonnés et la mutuelle auquel on se souscrit, peut prendre en charge le reste des honoraires du dermatologue. Choisissons donc la meilleure mutuelle qui offre un bon remboursement.

2. Remboursement psychologue

Avant de penser au remboursement des consultations chez un psychologue ou un « psy », il faut bien faire la distinction entre psychologue et psychiatre. Pour ce dernier, comme ils font partie de l’ordre des médecins, les consultations sont remboursées par la Sécurité Sociale, mais uniquement sur la base conventionnelle des 28 euros. Par contre, pour une consultation chez un psychologue, il vaut mieux souscrire à une mutuelle spécifique avec prise en charge à 100% car les consultations chez un psychologue ne sont pas prises en charge par la Sécurité Sociale, sauf si les consultations se font dans un centre médico-psychologique, le centre agrée par la Sécurité Sociale.

3. Remboursement Kiné

Malgré une prise en charge de la Sécurité Sociale, les séances de kiné restent onéreuses, avec le plus souvent, des dépassements d’honoraires aussi bien pour les enfants que pour les adultes. En effet, si les séances pour les enfants sont entièrement prises en charge par la Sécurité sociale, les adultes ne bénéficient pas de cette même couverture. Il est donc préférable et voire impératif de souscrire une mutuelle afin de faire face aux dépenses et pouvoir se soigner en toute tranquillité, sans se soucier du tarif, et ce, même si les séances ne font pas partie du parcours de soin. Il est clair que le remboursement de la Sécurité Sociale est insuffisant et la meilleure solution est d’avoir recours aux mutuelles de santé.

4. Remboursement osthéopathie

Pour le cas de l’ostéopathie, cette thérapie manuelle qui permet de soulager les douleurs liées à des troubles fonctionnels, les traitements ne sont pas pris en charge par l’Assurance maladie. Il faudra donc inévitablement souscrire une mutuelle de santé pour pallier à cet absence de remboursement. Néanmoins, une bonne comparaison des mutuelles s’impose car les taux de prise en charge varient d’une mutuelle à une autre, d’un contrat à un autre au sein d’une même mutuelle. Notons au passage que la prise en charge d’une mutuelle peut se faire soit sous forme de forfait annuel, soit par séance ou par acte.

5. Remboursement podologue pédicure

Avoir des pieds en état de marche, c’est crucial pour tout individu. Alors n’hésitons pas à consulter un podologue pédicure dès que le besoin se fait ressentir. Bien que généralement les actes de ce spécialiste ne soient pas pris en charge par l’Assurance maladie, cette dernière peut quand même rembourser les frais des soins pour les patients diabétiques présentant des risques particuliers, selon le grade du diabète. Sinon, pour les autres personnes, il est plus que recommandé de recourir aux mutuelles de santé pour le remboursement des séances de soin et des semelles orthopédiques. Cependant, pour que la Sécurité Sociale puisse rembourser partiellement les semelles orthopédiques, le podologue pédicure avisera votre médecin traitant pour qu’il fasse une prescription médicale. A ce moment-là, les mutuelles peuvent aussi compléter le remboursement pour que vous soyez totalement pris en charge.